atelier du  14/04/2009

Une bouteille à la mer

Mon pied cogne sur un objet dans le sable, juste sous l’écume des vagues. Je peste en me frottant le pied, plongeant ma main dans l’eau bouillonnante pour extirper l’objet coupable.

Une bouteille s’est plantée là, ballottée par la houle qui a remué la côte ces derniers jours.

Je l’attrape pour la jeter dans une poubelle.

Ca alors, elle est bouchée et ce n’est pas un liquide qu’elle contient ! Je frotte la fine couche d’algues qui la recouvre et découvre un papier roulé à l’intérieur. Une exclamation m’échappe et me voici  exploratrice, embarquée dans une délicieuse aventure avec pirates et jambe de bois, haubans et voiles, tempête et mer d’huile.

Ce petit objet anodin, planté là par hasard m’étonne et me fascine, m’emportant dans un imaginaire sans limites.

Je sors des flots pour m’étendre sur le sable, ma précieuse bouteille entre les mains.
« Jolie bouteille, sacrée bouteille, veux-tu me laisser tranquille…. »  la chanson de Greame Allwright résonne dans ma tête et m’énivre.

Qui a pu confié un message à l’incertitude des courants ? Un désespéré sur une île déserte, un solitaire pas pressé, un amoureux transi sur Meetic, ou peut-être un généreux joueur qui, sentant la mort venir, a laissé au hasard le soin de lui désigner son héritier.

Je n’ai aucun moyen de déboucher cette bouteille mystérieuse. Elle accompagne mes rêves les plus fous tout le reste de la journée.

Reprenant enfin pied, je regarde le soleil déclinant illuminer le verre et rendre le message encore plus mystérieux.

Enfin je me décide …et  je la redonne à la mer pour qu’elle fasse rêver d’autres promeneurs de littoral.

Réjane